Groupe d’analyse de la pratique

Origines

L’approche par l’analyse de la pratique professionnelle tire son origine des travaux de Enid et Michael Balint à Londres dans les années 1950-60 avec des travailleurs sociaux.

Objectifs

L’atelier se fonde sur l’expérience vécue et rapportée par un participant volontaire et engage l’ensemble du groupe qui examine la situation présentée pour la comprendre et l’interpréter. Cet espace collectif de débat, de réflexion et de créativité forme à une éthique de l’action (discours, gestes professionnels). Il est une modalité de professionnalisation.

Cadre

Un cadre de travail propre à l’atelier décline un ensemble de règles : confidentialité, assiduité, ponctualité, respect de soi, de l’autre.

Participants

Toute personne désireuse de développer des compétences dans sa pratique professionnelle auprès des jeunes. Toute personne travaillant dans la  même structure ou dans des organisations différentes. Nombre de personnes limité.

La méthode d’analyse de la pratique suit un protocole en cinq temps

  • Narration durant laquelle un participant raconte et décrit la situation vécue
  • Informations visant à compléter par des questions la présentation faite
  • Hypothèses de compréhension et de résolution du groupe
  • Choix du participant : ajustement libre de sa conduite, prise de décisions nuancées
  • Apports théoriques de l’animatrice à la demande des participants

Educoptim, 42 rue Bellissen, 69005 Lyon

Une demi-journée toutes les mois ou toutes les six semaines, selon les besoins du groupe, jusqu’à 8 personnes.
Une journée tous les mois ou tous les deux mois, selon les besoins du groupe, jusqu’à 12 personnes.

 

 

Moi-même : Myriam Chéreau